Earth1Défini par l’ONU comme la capacité des générations présentes à satisfaire leurs besoins tout en permettant aux générations futures de satisfaire les leurs, le développement durable nécessite une approche globale qui vise à mettre en cohérence tant les stratégies économiques et sociales qu’environnementales. Cette approche holistique est à mettre en œuvre par tous les acteurs qui souscrivent aux objectifs du développement durable, en l’occurrence les responsables politiques, les responsables des milieux économiques de concert avec les salariés et leurs représentants.

Selon l’UEL, cette stratégie doit notamment trouver application dans les domaines d’activité des entreprises, telles la prévention des accidents, la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, la formation professionnelle continue, les méthodes de production, la gestion des déchets et les relations de l’entreprise avec ses fournisseurs et ses clients.

Plutôt que de suivre une trame législative, l’UEL privilégie la voie des engagements négociés en définissant ensemble avec les entreprises ou les secteurs d’activité, les objectifs à atteindre et en mettant en place les moyens de contrôle appropriés. Dans cette optique, l’UEL a en date du 31 octobre 2003 signé une charte portant sur le développement durable dont l’objet consiste à promouvoir une logique de responsabilité sociale auprès des entreprises luxembourgeoises. La charte prend en compte les aspects économiques, sociaux, environnementaux et sociétaux.

Pour souligner son engagement en matière de promotion de responsabilité sociale des entreprises, l’UEL a créé le 6 juillet 2007 l’Institut national pour le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises (INDR).

Documents

La promotion de la compétitivité de l’économie nationale est un souci majeur et constant de tous les acteurs économiques. Pour assurer une croissance économique durable, pérenniser les systèmes de sécurité sociale et financer le progrès social, il est indispensable d’améliorer constamment l’attractivité et la compétitivité de l’économie luxembourgeoise par la mise en place d’un environnement législatif et réglementaire favorable aux entreprises.

L'UEL élabore, de concert avec ses membres, les positions des entreprises sur des sujets interprofessionnels, les défend auprès des pouvoirs publics et des syndicats et les présente aux médias. L’UEL s’engage activement dans le débat sociopolitique, dans le respect du développement durable et de la responsabilité des entreprises.

 

 

Sur tous les sujets qui sont de son domaine de compétence, l'UEL est régulièrement amenée à élaborer des dossiers de fond pour soutenir ses prises de positions. Les domaines concernés sont : l'économie et la fiscalité, l'emploi et les relations de travail, la sécurité sociale, le développement durable, l'éducation et la formation, la simplification administrative, la concurrence... En toute transparence, l'UEL publie ses réflexions.