Invitation à la conférence « Entreprises et droits de l’homme »

organisée par l’UEL et l’INDR en partenariat avec le Ministère de l’Economie et son point de contact national des principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales, et avec la collaboration du Ministère des Affaires étrangères et européennes

le 22 octobre 2019 à 17h00 à la Chambre de Commerce, Luxembourg-Kirchberg

La globalisation et l’intensification des interactions entre entreprises et Etats, individus, société civile, clients, ont fortement accentué la prise de conscience des entreprises des incidences de leurs activités sur les droits humains et exposé leur responsabilité de réduire, voire éliminer les impacts négatifs de leurs activités en termes économiques, sociaux et environnementaux, et d’ouvrir l’accès à des voies de recours. La conférence présentera le contexte international et national du sujet.

Or, comment faire pour l’entreprise ?

Une table ronde réunira différents acteurs économiques qui partageront leur expérience en matière de respect des droits humains en entreprise : comment mettre en pratique une politique de diligence raisonnable, les moyens nécessaires, les remèdes en cas d’incidents, la mise en place de voies de recours, l’engagement de l’entreprise à s’acquitter de ses responsabilités en la matière, comment répondre aux difficultés rencontrées etc. Les thèmes abordés permettront de mettre en avant des bonnes pratiques qui devraient intéresser les entreprises et tout acteur préoccupé par cette thématique.

Programme

16h30 Accueil
17h00 Mot de bienvenue
Nicolas Buck, Président de l’UEL et de l’INDR
17h10 Keynote
Le contexte international
Dr Başak Bağlayan, Uni.lu
17h40 Le contexte luxembourgeois
Marc Bichler, ambassadeur itinérant pour les droits de l’homme, Ministère des Affaires étrangères et européennes
17h55 L’intervention et le rôle du Ministère de l’Economie à travers le Point de contact national
Tom Theves, Premier Conseiller de gouvernement, Chef de cabinet du ministre Etienne Schneider, Ministère de l’Economie
18h15 Table ronde « Les droits de l’homme au cœur des entreprises »

Participants :

  • Laetitia Hamon, Senior manager KPMG, experte agréée INDR
  • Claude Lanners, Head of Group Strategic Purchasing, CERATIZIT Luxembourg
  • Hakan Lucius, Chef de la division Responsabilité d’entreprise et société civile, Banque européenne d’investissement
  • Jean-François Orban, Directeur général, Maâ-oui!
  • Christian Schuller, point de contact national des principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales, Ministère de l’Economie
  • Michel Wurth, Président du Conseil d’administration, ArcelorMittal Luxembourg

Modération :

  • Norman Fisch, Secrétaire général de l’INDR

Des invités d’honneur issus du secteur public et de la société civile auront l’occasion de s’exprimer sur leur rôle et positionnement en matière de droits humains.

19h15 Questions-réponses
19h25 Mot de clôture
Jean-Paul Olinger, Directeur de l’UEL et de l’INDR
19h30 Réception
20h00 Fin du programme

Informations pratiques :

Les langues de travail de la conférence seront le français et l’anglais. Une interprétation sera assurée dans les deux langues.

Participation gratuite, mais inscription obligatoire via le formulaire en ligne ci-dessous.

Chambre de Commerce :
7, rue Alcide de Gasperi
L-1615 Luxembourg-Kirchberg

Parking disponible

Ligne bus 8, 20, tram (arrêt Coque)

Contact : indr@indr.lu

Droitsdel'homme

Téléchargez le programme ici


Participation à la conférence – elle s’adresse aux dirigeants d’entreprise et aux professionnels amenés à gérer des sujets liés aux droits de l’homme.

J'ai besoin d'une traduction simultanée

Entreprises et droits de l’homme – Implication de l’UEL et de l’INDR

La conférence s’inscrit dans les points d’action retenus dans le 1er Plan d’action national (PAN) pour la mise en oeuvre des Principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme 2018-2019, initié par le ministère des Affaires étrangères et européennes, et à l’élaboration duquel l’UEL et l’INDR ont activement participé. Elle fait suite à une première conférence organisée par le ministère des Affaires étrangères et européennes le 7 juin 2019.

Pour l’UEL et l’INDR, la sensibilisation des entreprises est une priorité afin de leur fournir les éléments nécessaires pour saisir non seulement les attentes à cet égard, mais aussi l’opportunité que le respect des Principes directeurs des Nations Unies peut présenter en termes de compétitivité et de gestion du risque, en particulier de réputation. Les Principes directeurs n’édictent pas de nouvelles obligations juridiquement contraignantes pour les entreprises ; la diligence raisonnable préconisée dans le plan d’action national est une approche volontaire. Afin d’encourager toutefois les entreprises dans la voie d’une diligence en matière de droits de l’homme, l’UEL et l’INDR appuient les initiatives de formation à destination des entreprises. D’un point de vue normatif, la labellisation ESR–Entreprise Responsable (stratégie RSE, gouvernance, social, environnement), octroyée par l’INDR et soutenue par l’UEL, comporte la dimension des droits de l’homme. Les entreprises sont incitées à formaliser leur démarche en s’inscrivant dans le Guide ESR pour s’auto-évaluer (www.esr.lu).