Taux des cotisations au 1er janvier 2017

Risque

Part assuré

Part employeur

Assurance maladie-maternité

Majoration pour prestations en espèces (1)

2,80 %

0,25 %

2,80 %

0,25 %

Mutualité des employeurs

Classe 1 (Taux d’absentéisme < 0,65 %)

Classe 2 (Taux d’absentéisme > 1,60 %)

Classe 3 (Taux d’absentéisme < 2,50 %)

Classe 4 (Taux d’absentéisme >=2,50 %)

 

-

-

-

-

 

0,51 %

1,23 %

1,83 %

2,92 %

Assurance pension

8,0 %

8,0 %

Assurance dépendance (2)

1,40 %

-

Assurance accident 

-

1,00 %

Prestations familiales (à charge de l’Etat pour le secteur privé)

-

1,70 %

Santé au travail

-

0,11 %

Minima et maxima cotisables

Salaire social mensuel minimum (SSM)

Indice du coût de la vie de 794,54

Minimum cotisable 18 ans et plus non qualifié

1.998,59 €

Minimum cotisable 17 à 18 ans : 80%

1.598,87 €

Minimum cotisable 15 à 16 ans : 75%

1.498,94 €

Minimum cotisable 18 ans et plus qualifié

2.398,30 €

Maximum cotisable (5 x SSM)

9.992,93 €

(1) Cette majoration s’applique uniquement aux assurés ayant droit à l’indemnité pécuniaire.

(2) Un abattement correspondant à un quart du salaire social minimum est à prendre en considération pour fixer l’assiette cotisable en matière d’assurance dépendance (499,65 €). Cet abattement est proratisé en fonction du nombre d’heures déclarées par rapport à 173 heures, si la durée du travail au service d’un employeur est inférieure à 150 heures pour un mois de calendrier.

Source : http://www.mss.public.lu/publications/parametres_sociaux/index.html

La promotion de la compétitivité de l’économie nationale est un souci majeur et constant de tous les acteurs économiques. Pour assurer une croissance économique durable, pérenniser les systèmes de sécurité sociale et financer le progrès social, il est indispensable d’améliorer constamment l’attractivité et la compétitivité de l’économie luxembourgeoise par la mise en place d’un environnement législatif et réglementaire favorable aux entreprises.

L'UEL élabore, de concert avec ses membres, les positions des entreprises sur des sujets interprofessionnels, les défend auprès des pouvoirs publics et des syndicats et les présente aux médias. L’UEL s’engage activement dans le débat sociopolitique, dans le respect du développement durable et de la responsabilité des entreprises.

 

 

Sur tous les sujets qui sont de son domaine de compétence, l'UEL est régulièrement amenée à élaborer des dossiers de fond pour soutenir ses prises de positions. Les domaines concernés sont : l'économie et la fiscalité, l'emploi et les relations de travail, la sécurité sociale, le développement durable, l'éducation et la formation, la simplification administrative, la concurrence... En toute transparence, l'UEL publie ses réflexions.