Au cours de la réunion du Conseil d’administration de l’UEL du 30 mai, Monsieur Jean-Jacques Rommes a demandé à être déchargé de ses fonctions actuelles d’Administrateur délégué et de Président du Comité exécutif avec effet au 15 juillet 2018.

Ce départ attendu est dans la logique du processus de transition que l’UEL a amorcé il y a un an après le départ du Secrétaire général Monsieur Henckes vers la clc et son remplacement au début 2018 par Monsieur Jean-Paul Olinger.

Le Conseil exprime sa grande reconnaissance à Jean-Jacques Rommes pour l’engagement dont il a fait preuve pendant une quinzaine d’années au Conseil et depuis 2013 à la tête du Comité exécutif de l’UEL.

Sur proposition du Président Michel Wurth, le Conseil demande que Jean-Jacques Rommes reste au service de l’UEL et continue, pour compte des employeurs, ses mandats auprès du CES dont il est actuellement le vice-président. Pour assurer le succès de cette mission et faciliter la transition, le Conseil lui demande de continuer aussi à participer activement aux travaux du Conseil et du Comité exécutif.

Le Conseil d’administration nomme Jean-Paul Olinger « Directeur de l’UEL » avec effet immédiat.  Par ailleurs, le Conseil le charge d’animer le Comité exécutif en remplacement de Jean-Jacques Rommes à partir du 15 juillet avec le titre de « Président du Comité Exécutif ».

Dans le cadre de ses nouvelles attributions, Jean-Paul Olinger est aussi nommé « Directeur de l’INDR ». Par ailleurs, le Conseil lui demande de prendre la présidence de la Mutualité des employeurs. Monsieur Olinger devient ainsi titulaire des fonctions qui restaient occupées par Monsieur Henckes.

Le Conseil remercie Nicolas Henckes pour les services rendus à l’UEL dans ces fonctions et lui demande de continuer d’occuper la vice-présidence de la CNS jusqu’en octobre, date où la gouvernance de celle-ci sera revue. Nicolas Henckes reste membre du Comité exécutif de l’UEL en tant que directeur de la clc.

Monsieur Michel Wurth se félicite de cette réorganisation de l’exécutif de l’UEL : « Je suis très reconnaissant à Messieurs Rommes et Henckes qui ont grandement contribué à renforcer et à faire avancer le rôle de l’UEL en tant qu’organisation patronale, réunissant tous les secteurs de l’économie luxembourgeoise. Je suis heureux de voir qu’avec Monsieur Olinger l’exécutif de l’UEL passe vers la nouvelle génération qui caractérise de plus en plus notre tissu économique. »

Jean-Paul Olinger remercie le Conseil de la confiance qui lui est ainsi témoignée : « Vous me chargez de lourdes responsabilités, mais je suis certain de les maîtriser avec l’appui solidaire de mes collègues dans vos organisations respectives. L’UEL appartient à ses membres et ensemble nous servons les entreprises, car sans elles rien ne va. »

Contact presse : 26 00 91 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Document

La promotion de la compétitivité de l’économie nationale est un souci majeur et constant de tous les acteurs économiques. Pour assurer une croissance économique durable, pérenniser les systèmes de sécurité sociale et financer le progrès social, il est indispensable d’améliorer constamment l’attractivité et la compétitivité de l’économie luxembourgeoise par la mise en place d’un environnement législatif et réglementaire favorable aux entreprises.

L'UEL élabore, de concert avec ses membres, les positions des entreprises sur des sujets interprofessionnels, les défend auprès des pouvoirs publics et des syndicats et les présente aux médias. L’UEL s’engage activement dans le débat sociopolitique, dans le respect du développement durable et de la responsabilité des entreprises.

 

 

Sur tous les sujets qui sont de son domaine de compétence, l'UEL est régulièrement amenée à élaborer des dossiers de fond pour soutenir ses prises de positions. Les domaines concernés sont : l'économie et la fiscalité, l'emploi et les relations de travail, la sécurité sociale, le développement durable, l'éducation et la formation, la simplification administrative, la concurrence... En toute transparence, l'UEL publie ses réflexions.