La conférence, qui a eu lieu à la Chambre de Commerce le 26 octobre, a renseigné sur les opportunités que l’Agenda 2030 adopté par les Nations Unies en 2015 présente pour les entreprises et comment celles-ci peuvent contribuer aux 17 objectifs de développement durable qui en découlent. Elle était organisée communément par le Ministère du Développement durable et des Infrastructures (MDDI) et l’INDR avec ses membres ABBL, Chambre de Commerce, Chambre des Métiers, Fédération des Artisans et FEDIL.

Madame Carole Dieschbourg, Ministre de l’Environnement, a présenté les défis du Luxembourg pour s’inscrire dans l’Agenda 2030, et Monsieur Camille Gira, Secrétaire d’Etat du MDDI, a esquissé les attentes concrètes que le Gouvernement a envers les entreprises pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable. Monsieur Michel Wurth, Président de l’INDR, a relevé le rôle primordial que jouent les entreprises dans la contribution nationale aux objectifs de développement durable.

 

Ensuite, une table ronde, animée par Monsieur Norman Fisch, Secrétaire général de l’INDR, a bénéficié de la participation de représentants de quatre entreprises qui contribuent déjà aujourd’hui à un ou plusieurs des 17 objectifs de développement durable : Bamolux, Deloitte, Peintures Robin et Polygone. Les intervenants ont été très concrets tant dans la description de leurs réalisations que dans les démarches qu’ils ont entreprises pour augmenter la responsabilité de leur entreprise en termes de stratégie, de gouvernance, d’engagement social ou environnemental. Des invités d’honneur représentant des initiatives nationales ou sectorielles ont enrichi le débat par des contributions ponctuelles relatives aux thématiques de responsabilité sociale des entreprises abordées lors de la table ronde.

Photo groupe copie

 (copyright : Ministère du Développement durable et des Infrastructures)

Documents

La promotion de la compétitivité de l’économie nationale est un souci majeur et constant de tous les acteurs économiques. Pour assurer une croissance économique durable, pérenniser les systèmes de sécurité sociale et financer le progrès social, il est indispensable d’améliorer constamment l’attractivité et la compétitivité de l’économie luxembourgeoise par la mise en place d’un environnement législatif et réglementaire favorable aux entreprises.

L'UEL élabore, de concert avec ses membres, les positions des entreprises sur des sujets interprofessionnels, les défend auprès des pouvoirs publics et des syndicats et les présente aux médias. L’UEL s’engage activement dans le débat sociopolitique, dans le respect du développement durable et de la responsabilité des entreprises.

 

 

Sur tous les sujets qui sont de son domaine de compétence, l'UEL est régulièrement amenée à élaborer des dossiers de fond pour soutenir ses prises de positions. Les domaines concernés sont : l'économie et la fiscalité, l'emploi et les relations de travail, la sécurité sociale, le développement durable, l'éducation et la formation, la simplification administrative, la concurrence... En toute transparence, l'UEL publie ses réflexions.